Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Salaires 2012 - Acte I

La CFDT énonce ses principes

La première réunion de négociation s’est tenue le 2 février 2012. Elle a permis aux organisations syndicales et à la direction de se prononcer sur les principes qu’elles souhaitaient mettre en avant.

En ce début de négociation, la CFDT a énoncé ses principes :

  • Sortir de l’éternelle référence à la seule inflation, dont personne ne prend les mêmes références [2,05pour la direction et 2,50% pour les organisations syndicales]. En effet, l’inflation est un indicateur national, qui ne prend pas en compte la santé économique des entreprises. Dans ces conditions, la CFDT a demandé d’élargir la réflexion aux résultats d’ASF, qui sont aujourd’hui excellents dans un contexte économique pourtant difficile.
  • Raisonner d’abord sur une enveloppe d’augmentations globale, sans évoquer pour le moment une éventuelle répartition entre augmentations générales (AG) et individuelles (AI).

La direction a avancé, quant à elle, les propositions suivantes :

  • augmentations générales et individuelles pour les ouvriers/employés/maîtrise de qualification, mais en réduisant les AG pour certaines filières ;
  • augmentations exclusivement individuelles pour la Maîtrise d’encadrement et les Cadres sur horaire (classes I/J/K/L), en mettant en place un « talon » minimal de 0,7%. La direction précise que les salariés qui ne tiendraient pas « correctement » leur poste seraient exclus de cette augmentation minimale*.
Propositions direction
Catégories
Montant
enveloppe
Augmentations
générales
individuelles

Ouvriers/Employés/Maîtrise de qualification suivants (ouvriers autoroutiers, ouvriers d’atelier, ouvriers d’entretien, agents de surveillance, surveillants de travaux et filière administrative)

2,05%
1,5%
0,55%

Ouvriers/Employés/Maîtrise de qualification autre que ceux-ci-dessus (filière péage, télécom, technique)

0,7%
1,35%

Maîtrise d’encadrement

Talon de 0,7%*

Cadres I-J-K-L

Prime éloignement

A négocier lors d’une prochaine réunion


La CFDT a contesté ces propositions qui sont beaucoup trop basses, et notamment le niveau des AG proposées pour les ouvriers/employés/maîtrise de qualification
et du « talon » pour les maîtrise d’encadrement et les cadres. Nous avons revendiqué une augmentation globale de 3% au minimum, hors mesures catégorielles. Lors d’une prochaine réunion, nous développerons, sur cette base, une éventuelle répartition entre AG et AI.

La CFDT a également abordé deux points relevant des obligations légales de l’entreprise :

  • dans le cadre de la résorption des inégalités salariales entre femmes et hommes, nous avons demandé un état des lieux différenciant les uns des autres, afin de mieux mesurer l’évolution des écarts, et pouvoir ainsi mener un véritable travail sur ce thème ;
  • l’obligation de négocier sur la surcotisation des salariés à temps partiel, prévue par la loi de janvier 2010 sur les retraites. Cette obligation est dictée notamment par le faible montant des pensions des femmes. Possibilité est donc donnée de négocier pour que l’employeur prenne à sa charge la cotisation de ces salariés sur la base d’un temps plein.

Prochaine réunion : jeudi 1er  mars 2012

 

Le tract en PDF, c'est ici

Info mise en ligne le 6 février 2012

 

 

BoutonAccueil