Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT


Bilan de la grille des salaires

La direction doit passer tous les salariés "à la pointe" en 2005 !


Cette réunion du 19 novembre,
demandée à plusieurs reprises par la CFDT notamment, avait pour objectif de faire un point sur les passages dans les différents échelons, mais surtout d'examiner et de régler la situation des salariés situés à la pointe de l'ancienne et de la nouvelle grille, ainsi que celle des quelques personnes qui, pour des raisons inexpliquées, n'avaient pas bénéficié du 2e échelon, alors qu'elles avaient les conditions d'ancienneté.

Le premier constat est que les quotas prévus dans l'accord Semca ne sont pas respectés pour l'échelle 6. Il était en effet prévu que 30 % des salariés soient au second échelon en régime définitif, alors qu'ils ne sont aujourd'hui qu'un peu moins de 20%. La direction s'engage à atteindre les 30% en deux étapes : passages au 1er  janvier 2005 puis au 1er  janvier 2006. Les quotas sont d'ores et déjà atteints pour les autres échelles.

Salariés situés "à la pointe". Rappelons que ces salariés, qui se situent au croisement de l’ancienne et de la nouvelle grille, n’ont bénéficié ni du relèvement des pieds d’échelle [car trop anciens pour cela], ni du passage au 2e échelon [car pas assez d'ancienneté]. Sont donc concernés les salariés situés, au niveau ancienneté, 3 ans avant le croisement des courbes. Ces salariés, au moment de la mise en oeuvre de la nouvelle grille en janvier 2002 sur ASF, étaient au nombre de 458 personnes, soit 9,6% de la totalité des salariés d'ASF.

Depuis cette date, certains sont passés au 2e échelon, mais il reste encore environ 200 salariés pour lesquels la situation n'est pas réglée. La direction a proposé d'en passer 80% début 2005, soit environ 160 personnes. La CFDT, ainsi que les autres syndicats ont aussitôt réagi et exigé que la totalité de ces 200 salariés bénéficient du 2e échelon dès le 1er janvier 2005. Pour la CFDT, il est important que l'esprit qui a guidé les négociateurs en 2000 soit respecté, et notamment le fait que la situation de ces salariés soit réglée aussitôt après les passages à l'ancienneté qui ont été faits en 2002, 2003 et 2004.

La direction doit également en profiter pour régler les quelques situations des salariés qui n'ont pas bénéficié du passage au 2e échelon, malgré une ancienneté suffisante.

La direction a pris acte de nos revendications et nous répondra dans les prochains jours.

Cliquer pour retrouver nos informations sur ce sujet.
Demande CFDT : 30 janvier 2004

Réponse DRH : 11 février 2004
Bilan passages : 17 mai 2004

Point au mois de septembre : 6 septembre 2004
Réunion fixée : 26 octobre 2004

Info mise en ligne le 20 novembre 2004.

<- Retour "Compte-Rendus"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"