Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Vedène, le 30 janvier 2006

La rédaction de RTFM

Marc-Antoine De Vaucorbeil
Président de RTFM

Monsieur le Président,


Nous avons souhaité vous adresser ce courrier pour vous signifier notre préoccupation suite à une situation que nous déplorons depuis octobre 2005. A cette date en effet, vous nous avez demandé une nouvelle organisation de notre travail qui se traduit en conférences de rédaction hebdomadaires, dans lesquelles vous décidez à partir de à nos propositions, des sujets que nous serons en mesure de traiter sur l’antenne de Radio Trafic Fm, pour une diffusion la semaine suivante.

Nous ne trouverions rien à redire sur cette organisation, si votre autorité n’était pas régulièrement bafouée par un représentant du comité éditorial de RTFM, qui s’emploie à censurer certains des sujets préalablement définis avec vous - une dizaine depuis septembre 2005 – Le plus incompréhensible à nos yeux est que les arguments avancés pour interdire ces sujets d’antenne, sont comme vous le savez, sans fondement. En effet, notre volonté n’a jamais été de nuire de quelque manière que ce soit aux intérêts du groupe ASF. Nous en présentons régulièrement les multiples formes de savoir-faire, techniques et humains.

Les conséquences de cette situation sont un sentiment de grande frustration et de perte de visibilité dans une partie de nos fonctions, face à l’absence d’une politique éditoriale sérieuse que nous réclamons depuis de longs mois.
Par ailleurs, malgré de multiples tentatives, nous ne parvenons pas à établir de réelle collaboration ni même de simple communication avec ce représentant du comité éditorial de RTFM, qui se refuse de converser avec nous directement au téléphone, pour nous expliquer le pourquoi de ses décisions, - prises par ailleurs sans connaître les détails et subtilités des sujets -, alors même que notre profession nous donne droit à un minimum de concertation, au nom de l’éthique journalistique.

A l’heure où le Groupe ASF vit une transformation essentielle dans son histoire, nous ne saurions comprendre que cette situation perdure plus longtemps. Notre souci a toujours été et sera toujours, Monsieur le Président, de servir l’intérêt de l’auditeur, de l’informer et de le distraire, tout en relayant les messages de l’entreprise, dans un souci de crédibilité, seule capable de garantir un taux d’écoute toujours optimal de notre média. Dans cette optique, nous réclamons donc la définition d’une véritable politique éditoriale et d’être associés intelligemment à son application et sa traduction à l’antenne.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en nos sentiments les plus dévoués.

La rédaction de RTFM

Copie : Jacques Tavernier, DG ASF
Jean-Marc Denizon, président du conseil de surveillance de RTFM

Tract mis en ligne le 3 février 2006

<- Retour "Compte-Rendus"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"