Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Réunion du 6 juillet 2006

Les élus du CCE et les organisations
syndicales claquent la porte

De nombreux salariés travaillant à Suffren sont venus exprimer leurs inquiétudes aux élus du CCE et aux représentants syndicaux présents à Paris, à l'occasion d'une réunion du CCE. Les représentants du personnel ont estimé que la situation était suffisamment grave, en termes de non respect des engagements récents pris par la direction générale, pour décider, le lendemain, de quitter la réunion après avoir lu la déclaration ci-dessous.


Déclaration du CCE

Le personnel de la DG a sollicité le CCE et les organisations syndicales lors de la réunion préparatoire afin de débattre des problèmes, des inquiétudes et des conséquences probables du déménagement et de la restructuration du site parisien de la DG.

Un constat s’impose :
Les déclarations du président du CCE lors de la réunion du 22/03 ne sont pas respectées. Il est regrettable que vous n’ayez pas répondu à la demande de négociation des organisations syndicales sur la mobilité.

A l’unanimité, les élus du CCE vous demandent la tenue d’un CCE extraordinaire sur les conditions et les conséquences du déménagement et de la restructuration du siège social et vous demandent le gel immédiat des entretiens individuels des personnels concernés.

En signe de désapprobation envers les agissements de la DG, l'ensemble des élus du CCE et les organisations syndicales quittent la séance.


Mise en ligne le 6 juillet 2006.

<- Retour "Compte-Rendus"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"