Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

Communiqués de presse

Médecins

Les spécialistes libéraux
doivent retrouver la raison

Trois organisations de médecins libéraux appellent les chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens du secteur 1 à pratiquer des « compléments d’honoraires ».

Cette annonce si elle est appliquée est illégale, car elle entraîne des dépassements qui incomberaient totalement à la charge de leurs patients.

Cette annonce est indécente, car elle met gravement en cause l’accès à des soins de qualité pour tous. Son application conduirait les patients à renoncer à des soins pourtant indispensables.

Cette annonce est scandaleuse, dans la mesure où la solidarité nationale assure ces praticiens libéraux de la solvabilité de leurs patients, que l’assurance maladie prend en charge les deux tiers des cotisations sociales des médecins concernés, et qu’elle se prépare à payer une part importante de leurs primes d’assurance.

Cette annonce est mensongère, quand les organisations à l’origine de ce mot d’ordre laissent penser que les organismes complémentaires rembourseront ces dépassements d’honoraires. En effet, les médecins n’ont aucun pouvoir pour décider ce que les complémentaires remboursent et ce qui restera à la charge des patients.

De surcroît, cette annonce intervient alors que le pouvoir d’achat des ménages est fortement touché par l’envolée du prix des carburants et des dépenses de logement.

La CFDT appelle :

  • les patients à faire preuve de la plus grande vigilance ;
  • les médecins à refuser de s’associer à cette initiative ;
  • les pouvoirs publics à faire obstacle à toute généralisation des dépassements d’honoraires.

Communiqué n°37 du 30 août 2006
Déclaration de Gaby Bonnand, Secrétaire national

Mise en ligne le 31 août 2006.

<- Retour "Compte-Rendus"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"