Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Négociation sur la diversité et l'égalité des chances
du 23 septembre 2009

Cette réunion a permis de faire le point sur les revendications des 3 organisations syndicales, dont la CFDT.

Le projet présenté en séance est plus étoffé que le précédent, reprenant notamment nos demandes concernant l’emploi des jeunes, et notamment les peu ou pas qualifiés. C'est, pour la CFDT, un aspect essentiel de cette négociation car il rejoint d'autres sujets tout aussi importants sur l'indispensable rééquilibrage de la pyramides des âges et les embauches nécessaires dans certaines équipes qui sont en tension permanente, de part les objectifs qui leur sont demandés au regard de la baisse des ressources. La CFDT se réjouit d'ailleurs que désormais la plupart des organisations syndicales rejoignent notre analyse sur ce sujet, maintes et maintes fois abordé lors des dernières négociations, CCE et courriers.

Ainsi, la CFDT a demandé l'instauration d'un indicateur plus précis  qui permette de contrôler l’évolution de l’emploi des jeunes, en différenciant les emplois qualifiés des  autres. En effet, si à ce jour 14% des contrats en alternance se concluent par des CDI, cela ne concerne que des emplois qualifiés, notamment dans les filières RH. Cette intention est louable, mais il faut avoir la même ambition pour les autres filières de l’entreprise.

Dans le même ordre d’idées, la CFDT constate aujourd’hui des déséquilibres forts dans les proportions hommes/femmes dans certaines catégories d’emplois, avec même des réalités différentes selon les régions. Ainsi, à titre d'exemple, nous voyons sur une région comme Ouest Atlantique que certaines filières historiquement masculines sont plus féminisées que sur celle de Provence Camargue (TS, Viabilité…). Pourquoi ce qui est possible sur une région ne le serait-il pas sur d’autres ?  Afin d’aller plus loin que les bonnes intentions sur l’emploi, nous demandons de bâtir un indicateur permettant de mesurer ces évolutions, et d’agir pour évoluer positivement. L’observatoire des métiers, dont le fonctionnement est largement perfectible est à cet égard un outil essentiel. Les partenaires sociaux ont  une responsabilité partagée sur ce mauvais fonctionnement, il est donc convenu qu’une réunion de cette instance se tiendra courant novembre pour en définir (enfin) le rôle. En espérant que tous soient enfin convaincus de son utilité.

Débat important sur la pénibilité et la dangerosité. La CFDT rappelle que tout ceci figure dans l’accord GPEC, et que l’engagement  ferme d’ouverture d’une négociation sur ces thèmes doit être pris dans cet accord, notamment par rapport à l’emploi des seniors. La direction est d'accord sur ce principe.

La fin de la négociation est donc proche. Un nouveau projet d'accord sera prochainement envoyé aux organisations syndicales. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de cette négociation.

Tract du 21 septembre mis à jour le 23 septembre 2009.

Info mise en ligne le 25 septembre 2009

 

BoutonAccueil