Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Branche autoroutes

Les syndicats tirent la sonnette d'alarme !

Pour la CFDT, la posture intransigeante de l’ASFA était le présage à un échec inévitable.  En s’arcboutant sur une position très basse en réponse aux revendications syndicales, elle s’est donné les moyens de refuser des propositions raisonnables. Par exemple, celle de la CFDT qui était basée sur une revalorisation de 1,5% ce qui ne paraissait pas insurmontable dans un secteur en bonne santé économique. Hélas, l’ASFA en avait décidé autrement.

Désormais, la partie va continuer dans les entreprises. Les négociations salariales 2011 ont déjà commencé dans certaines sociétés, comme Sapn,  Cofiroute ou Openly. Elles commenceront prochainement dans les autres entreprises, dont ASF. Mais l’attitude  de l’ASFA laisse à l’évidence mal augurer de ces négociations.

Ci-dessous le communiqué de presse intersyndical diffusé le 22 décembre.

CFDT - CFTC - CFE /CGC - CGT - CNSF - FO - UNSA

Autoroutes : Les organisations  syndicales tirent la sonnette d’alarme !

Pour la première fois le secteur autoroutier se retrouve sans accord salarial pour l’année 2010. Depuis le rachat en 2006 des sociétés d’autoroutes notamment par les grands groupes de BTP, l’échec des négociations de branche marque le tournant d’une nouvelle politique du secteur autoroutier.


Inquiètudes des organisations syndicales.

Le secteur autoroutier, sous la gouvernance de grands groupes du BTP, n’a jamais été aussi prospère, même en période de crise économique. L’emploi (jusqu’à 18% de perte d’effectifs), les conditions de travail et maintenant le filet de sécurité que peut apporter une branche professionnelle, subissent des dégradations sans précédent. La communication rassurante des entreprises ne suffit pas à masquer la réalité du secteur désormais en crise sociale à tous les échelons.

Un secteur économique pourtant florissant.

Le secteur autoroutier bénéficie d’un modèle économique très rentable, en situation de monopole, bénéficiant d'augmentations de tarif annuelles garanties, de gains de productivité considérables du fait de l'automatisation, de l'ouverture de nouveaux tronçons, permettant une augmentation constante du chiffre d’affaires. Alors que les perspectives à moyen et long terme sont florrissantes, les sociétés d’autoroutes se comportent en moins disantes pour ne satisfaire que l’actionnariat.
Les organisations syndicales du secteur ont d’ores et déjà tiré la sonnette d’alarme, et n’entendent pas laisser la situation se dégrader.
2011 sera t-elle celle de la remise en cause de la privatisation du secteur ?

A propos du secteur autoroutier (chiffres clés 2009).

• Asfa : branche professionnelle employeurs constituée de 18 sociétés - 8629 KM
• +2 % de transactions payantes  + 1,2% de trafic total (vl-pl)
• Chiffre d’affaires : 7,78 milliards d’euro (HT) (+2,5 % Par rapport à 2008 )
• 15 407 salariés CDI et 685 CDD
• Perte d’effectifs de 2007 à 2009 (chiffres des bilans sociaux) :
ASF : -9,8%    APRR : - 6,2%    SANEF : - 6,67%    ESCOTA : -18%

Info mise en ligne le 24 décembre 2010

BoutonAccueil