Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Prime de partage des profits

La direction a oublié certains salariés du bénéfice de cette prime.
La CFDT demande de les rétablir dans leurs bons droits !


Madame,

L’accord de Groupe sur « l’instauration d’une prime de partage des profits » a été signé le 19 septembre 2011 par la CFDT. Cet accord prévoit, dans son article 2, que tout salarié en bénéficie sous réserve d’une condition d'ancienneté de trois mois dans son entreprise ou dans le Groupe au cours de l'exercice concerné, ou des douze mois qui le précèdent.

Cette condition d'ancienneté ne prend pas en compte les périodes de suspension des contrats de travail et peut être continue ou discontinue.

De même, cette prime peut être proratée pour les salariés qui n’auraient pas été présents dans l’entreprise sur l’intégralité de l’exercice 2010.

L’accord prévoit également, dans le même article que « VINCI mettra tout en œuvre afin de retrouver les salariés concernés par la mesure et qui auraient quitté le Groupe ». La CFDT constate que ce travail de recherche n’a pas été mené pour les salariés concernés, sur ASF tout au moins.

En effet, la CFDT a été sollicitée par plusieurs salariés qui remplissent les conditions énumérées ci-dessus, mais qui n’ont pas bénéficié du versement, en tout ou partie, de cette prime. C’est d’autant plus inconcevable, notamment, pour les salariés qui sont en suspension du contrat de travail (les « catsés » par exemple), puisqu’ils figurent encore dans les fichiers du personnel. L’entreprise ne peut donc évoquer qu’elle aurait perdu tout contact avec ces derniers. Et ce d’autant plus que, lorsqu’il a fallu contacter certains « catsés » pour leur demander de compenser les erreurs de retenue faites sur la retraite complémentaire au niveau des allocations CATS, ASF a su parfaitement les retrouver !

En sa qualité d’organisation syndicale signataire de cet accord, la CFDT vous demande d’effectuer rapidement la régularisation de tous les salariés concernés, et de les rétablir dans leurs droits, dans le respect de l’accord de groupe signé par VINCI.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame, nos salutations distinguées.
Pour la CFDT ASF

Floréal PINOS

Délégué syndical central

Le courrier en PDF, c'est ici

 
Info mise en ligne le 19 janvier 2012

BoutonAccueil