Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Salaires 2014

Première réunion du 14 janvier


Cette réunion a surtout permis de débattre sur les principes et les points à insérer dans cette négociation. Aucune  proposition chiffrée n’a été avancée, ni par les organisations syndicales ni par la direction, qui a juste rappelé que l’inflation sur les 11 premiers mois de 2013 était de 0,71%.

Principes mis en avant par la CFDT :

  • Les deux dernières années se sont soldées par un échec. Si en 2012 aucun syndicat ne s’était engagé dans une signature, en 2013 la CFDT avait pris ses responsabilités en signant un accord qui aurait permis notamment de porter les augmentations générales (AG)  à 1,5%  et de fixer les « talons » de l’encadrement à 1,4 et 1,2%. Cf notre tract du 11 mars 2013.

Hélas, la CFDT ayant été la seule à signer cet accord, il n’a pas pu s’appliquer faute d’atteindre les 30% de représentativité nécessaires. Ce sont pas moins de 580 000 euros bruts qui se sont envolés rien que pour les salariés Exécution et Maîtrise de qualification. Les non-signataires avaient écrit à l'époque : «  plutôt RIEN que presque RIEN ! ». Ce n'était déjà pas le cas, mais avec une inflation 2013 à 0,7%, chacun peut aujourd'hui mesurer la portée de ce sacrifice incompréhensible !

  • En fonction de ce constat, la CFDT a réaffirmé sa détermination à tout faire pour parvenir à un accord. Celui-ci devra tenir compte de l’échec de l’année dernière, et pour cela des AG et des augmentations « Talon » significatives permettront de répondre, au moins en partie, à la demande. La part consacrée à ces augmentations garanties devra être des ¾ de l’enveloppe totale.
  • Demande de revalorisation des taux d’astreinte (concerne les 18% et 25%).
  • Temps partiels : demande que l’entreprise  prenne à sa charge la différence de cotisation pour que ces cotisations se fassent comme pour un temps plein. Nous savons en effet que  nombre de femmes, notamment celles qui ont élevé ou élèvent des enfants, ont des carrières morcelées ou à temps partiel, avec les conséquences que l’on sait sur leurs futures retraites.
  • Proposition de réfléchir à la prise en compte par l’entreprise d’une augmentation de sa participation à la couverture santé. Cette réflexion mérite toutefois d’être prolongée car de récents impacts législatifs peuvent avoir des conséquences sur les revenus de chacun (voir info ci-dessous).
  • Augmentation significative de la prime d’éloignement.

Aucune proposition n’a été, en l’état, rejetée sur le principe par la direction. Elle donnera ses positions sur chacune d’entre-elles lors de la prochaine réunion du 29 janvier.

 
Info mise en ligne le 20 janvier 2014

 

BoutonAccueil