NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Le nouveau DGA a souhaité rencontrer les syndicats

Brève rencontre entre
CFDT et direction


 

Tradition oblige… Sébastien MORANT, nouveau directeur général adjoint a souhaité rencontrer les organisations syndicales.
Habituellement, ces rencontres sont l’occasion d’évoquer sereinement l’actualité sociale et d’exprimer certaines doléances syndicales.

Savoir-vivre oblige… La CFDT a accepté de se rendre à cette entrevue, mais contrairement à nos habitudes, ce rendez-vous s’est déroulé sans véritable conviction ! Ainsi, au-delà de nos désaccords, nous nous sommes contentés de réaffirmer notre perte de confiance à l’égard de la parole de l’Entreprise.

Pourquoi adopter cette posture ? Parce que les actes ne sont pas conformes aux discours ! Bon nombre d’entre nous, à titre personnel ou collectif, l’ont constaté !

Description : Climat social.jpg

Côté face… la direction d’ASF ne ménage pas ses efforts dans sa communication du « Monde des Bisounours » : l’entreprise est saine grâce à son modèle économique, l’humain est au centre des décisions, le climat social est à son apogée et les salariés sont heureux et reconnaissants quotidiennement envers leurs dirigeants !

Côté pile… seule la logique budgétaire et la course aux indicateurs de performance comptent. Et à travers elles, les conséquences sont souvent dramatiques, en particulier pour un grand nombre de salariés qui ont été contraints de quitter l’entreprise.

La direction d’ASF dénigrerait-elle les corps intermédiaires ?
En allant à la rencontre du personnel, la direction constate et affirme aux syndicats qu’elle ne ressent aucune défiance ou inquiétude de la part des salariés. Un discours inverse de celui soutenu par les organisations syndicales !

À l’instar de certains politiciens, la direction d’ASF semble dénigrer les corps intermédiaires qui font écran entre la direction et « ses » salariés.

La balle est dans le camp de l’entreprise : elle doit impérativement restaurer la confiance auprès de « ses » salariés et des organisations syndicales, sous peine d’une radicalisation néfaste pour tous !  


Le tract en PDF, c'est ici

Info mise en ligne le 25 mai 2012

 

BoutonAccueil