NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Groupe Vinci

Prime de partage des profits

1ère séance de « négociation »

Le 18 avril dernier s’est tenue, au niveau du groupe VINCI, la première séance de « négociation » pour le versement de la prime de partage des profits au titre des bénéfices de l’année 2012. Rappelons qu'elle concerne toutes les entreprises du groupe, et notamment Vinci Autoroutes (ASF, Cofiroute, escota et Openly).


Tout d’abord, il faut réaffirmer que la CFDT considère que ce mode de redistribution n’est pas une solution durable pour répondre aux problèmes de pouvoir d’achat.
Nous continuerons de revendiquer une vraie politique salariale prenant en compte la reconnaissance due aux salariés pour tout le travail effectué au quotidien.

Toutefois et comme le dit le proverbe «tout ce qui est pris n’est plus à prendre ». Nous allons  comme toujours participer activement aux discussions pour le versement de cette prime.
La prime sur les résultats de 2010 était de 350 € bruts et elle est passée à 367 € pour les résultats 2011.
VINCI a annoncé de bons résultats pour l’année 2012 et on pouvait donc s’attendre à ce que cela se traduise par une augmentation de la prime. Et bien NON : 250 € bruts : voilà ce que propose la direction et voilà pourquoi nous mettons des guillemets à « négociation ».
Leurs arguments ? Le chiffre d’affaires augmente (mais grâce aux sociétés nouvellement acquises) ; mais le résultat n’augmente pas dans les mêmes proportions. De plus, les cotisations sociales sont en hausse…
Nous n’allons pas vous noyer sous les chiffres, mais on va vous en donner un seul :
Le dividende versé aux actionnaires en 2011 : 1€77 par action. Il sera identique en 2012.


Pourquoi alors la prime diminuerait-elle de 32 % ?
Pour la CFDT, cette baisse est bien sur totalement injustifiable et inéquitable eu égard aux efforts de tous les salariés du Groupe et aux résultats affichés par VINCI auprès de ses actionnaires et des marchés boursiers.
Nous avons donc demandé à la direction de revoir sa copie et de nous présenter un projet digne du Groupe et de son slogan « les vraies réussites sont celles que l’on partage ».

Dès lors et comme les années précédentes, la CFDT saura prendre ses responsabilités pour que la prime soit versée à l’ensemble des salariés, en toute solidarité et en toute équité. En effet, si nous ne parvenons pas à un accord, tous les salariés des entreprises de moins de 50 salariés, qui bien souvent n’ont ni intéressement ni participation, en seront exclus. C’est inconcevable pour la CFDT !
La suite à la prochaine séance de négociation, le 29 avril… Nous vous tiendrons informés.

 
Info mise en ligne le 24 avril 2013

BoutonAccueil